AU REPERTOIRE

NOUVEAU HEROS

NH sept 10

NH sept 10

NH nov 4

NH nov 4

NH sept 9

NH sept 9

NH sept 4

NH sept 4

NH nov 2

NH nov 2

NH sept 8

NH sept 8

NH sept 6

NH sept 6

NH nov 1

NH nov 1

NH sept 2

NH sept 2

NH sept 5

NH sept 5

Texte et mise en scène : Nicolas Kerszenbaum
Avec (en alternance) Bertrand Barré et Nicolas Martel
Production : compagnie franchement, tu, Théâtre de la Poudrerie
Soutiens : la Maison des Métallos, la Générale, En cours (Paris 20)


 

Hercule, demi-dieu, naît dans les années 80 en banlieue parisienne. D'abord : beau bébé. Puis : jeune homme fort. Enfin : mec viril.

Nouveau Héros retrace l'histoire d'Hercule : sa naissance, sa jeunesse, ses triomphes. Raconte aussi ses relations avec les femmes – ses méfaits, sa punition, sa rédemption.

A partir d'entretiens menés à Sevran autour de la question du genre, Nouveau Héros réactualise le mythe grec par la bouche de dieux, de héros et de simples mortels. Et, ce faisant, réinterroge tambour battant les rapports entre les sexes.

Création 2013.

 
 

LE LAIT ET LE MIEL

חלב ודבש

LLLM 13
LLLM 9
LLLM 7
LLLM 12
LLLM 6
LLLM 3
LLLM 1
LLLM 5
LLLM 2
LLLM 4

Texte et mise en scène : Nicolas Kerszenbaum
assisté de Gautier Boxebeld
Avec : Françoise Cousin, Clotilde Moynot, Yuval Rozman, Jean-Baptiste Verquin
Musique : Guillaume Léglise
Production : compagnie franchement, tu, le Moulin du Roc (Scène Nationale à Niort), la Faïencerie (Scène Conventionnée de Creil), Conseil Régional des Hauts de France (Aide aux expérimentations), DRAC Picardie (Aide à la production dramatique), Conseil Départemental de l'Oise (Aide au projet), Musée d'art de Ein Harod

C'est l'histoire, aujourd'hui, d'une jeune femme française. Pour découvrir qui elle est, elle s'installe dans un kibboutz. C'est aussi l'histoire d'un pays, Israël, une histoire pleine d'idéaux, de violences et de contradictions. C'est encore l'histoire d'une rencontre entre cette jeune femme, un jeune homme, ce pays et quelques fantômes. C'est une histoire d'amour et de colère qui trébuche sans cesse.

Inspiré par les trois mois que Nicolas Kerszenbaum a passés dans des kibboutzim au printemps 2011 et par la correspondance qu'il y a entretenue avec l'ethnologue Jeanne Favret-Saada, Le lait et le miel est une fiction qui parle d'Israël, de Palestine, d'utopies et d'identités - et qui, surtout, parle de ce qui nous forge, et nous fait tels que nous sommes.

Création : avril 2014

NOUVEAU HEROS

NH sept 10

NH sept 10

NH nov 4

NH nov 4

NH sept 9

NH sept 9

NH sept 4

NH sept 4

NH nov 2

NH nov 2

NH sept 8

NH sept 8

NH sept 6

NH sept 6

NH nov 1

NH nov 1

NH sept 2

NH sept 2

NH sept 5

NH sept 5

Texte et mise en scène : Nicolas Kerszenbaum
Avec (en alternance) Bertrand Barré et Nicolas Martel
Production : compagnie franchement, tu, Théâtre de la Poudrerie
Soutiens : la Maison des Métallos, la Générale, En cours (Paris 20)


 

Hercule, demi-dieu, naît dans les années 80 en banlieue parisienne. D'abord : beau bébé. Puis : jeune homme fort. Enfin : mec viril.

Nouveau Héros retrace l'histoire d'Hercule : sa naissance, sa jeunesse, ses triomphes. Raconte aussi ses relations avec les femmes – ses méfaits, sa punition, sa rédemption.

A partir d'entretiens menés à Sevran autour de la question du genre, Nouveau Héros réactualise le mythe grec par la bouche de dieux, de héros et de simples mortels. Et, ce faisant, réinterroge tambour battant les rapports entre les sexes.

Création 2013.

A L'INTÉRIEUR

ET SOUS LA PEAU

Texte et mise en scène : Nicolas Kerszenbaum

d'après Jean-Jacques Rousseau
Avec Sabrina Baldassarra, Jean-Baptiste Verquin, Clément Victor

Musique : Guillaume Léglise
Régie Son : Laurent Legall
Lumières : Maëlle Payonne
Production : Compagnie franchement, tu, La Faïencerie (Scène Conventionnée de Creil), Conseil Général de l'Oise (Rousseau 2012)
avec l'aide de En Cours et du Théâtre Patis Villette


En 1728, Jean-Jacques Rousseau fait sa plus belle marche, de Genève à Turin, en passant par Annecy. Durant trois semaines de l'été 2011, Nicolas Kerszenbaum reprend avec exactitude cette traversée des Alpes. Il n'emporte pour marcher que son sac à dos, son duvet, sa tente, et deux ouvrages du philosophe, Les Confessions et Les Rêveries du Promeneur Solitaire, qu'il lit et relit à satiété. Tous les jours, à 11h, 15h et 19h, il consigne ses observations et ses impressions, revisitant à pied comme en pensée les chemins arpentés par Rousseau. Les écrits du philosophe y rencontrent, trois siècles plus tard, notre monde.

A l'intérieur et sous la peau est à la fois l'incipit des Confessions, et cet endroit très précis et intime où le monde se blottit, une fois qu'on le laisse être regardé avec soin et intensité.

SODA -

SOYONS OUBLIEUX DES DÉSIRS D'AUTRUI

SODA 5
SODA 3
SODA 4
SODA 2
SODA 6
SODA 7
SODA 8
SODA 9
SODA 10
SODA__16

Texte : Nicolas Kerszenbaum, Denis Baronnet, Ismaël Jude
Mise en scène : Nicolas Kerszenbaum
Scénographie : Thibaut Fack
Régie générale : Léandre Garcia Lamolla
Régie son : Laurent Le Gall
Composition et arrangement des songs : Denis Baronnet, Jérôme Castel, Benoît Prisset, Ronan Yvon
Avec Bertrand Barré, Magali Caillol, Françoise Cousin, Laurent Charpentier, Elsa Hourcade, Isabel Juanpera, Cyrille Labbé, Clotilde Moynot, Catherine Morlot, Céline Pérot, Ludovic Pouzerate, Xavier Tchili, Jean-Baptiste Verquin, Clément Victor
Catering : Ivanne et Sidonie
Production : franchement, tu, La Générale, Collectif 12, DRAC Ile-de-France (Aide à la Production Dramatique), ARCADI (Aide à la Production Dramatique) et de la SPEDIDAM (Aide à la musique de scène)
avec le soutien du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis et de la Faïencerie - Scène Conventionnée de Creil.

SODA est une saga théâtrale en huit épisodes, écrite par trois auteurs. Une pièce au long cours où les personnages meurent, ressuscitent, se croisent et grandissent ; huit épisodes successifs, correspondant chacun à un mois, de novembre à juin, où se télescopent dialogues, poèmes, chansons, prose, blogs, théâtre dans le théâtre. Chaque épisode dure environ une heure.

SODA développe deux trames autour de dix-neuf personnages - un arbre, quelques morts et de nombreux vivants - au sein d'une petite histoire de France rythmée par des pop songs. On y suit deux grossesses parallèles, dans un Paris teinté de fantastique : d'un côté, celle d'une jeune femme précaire d'aujourd'hui, enceinte sans connaître le père, et conduite à déposer son enfant dans l'ascenseur social - soit le vendre à plus fortuné qu'elle. De l'autre côté, la grossesse simulée, en miroir, de la femme qui acquiert l'enfant, jeune Secrétaire d'État ambitieuse.

 

LE RESPECT S'ÉTENDRA DEVANT NOUS COMME UN TAPIS DE VELOURS SUR LEQUEL NOUS MARCHERONS PIEDS NUS SANS NOUS BLESSER.

Grisélidis 1

Grisélidis 1

Grisélidis 2

Grisélidis 2

Grisélidis 3

Grisélidis 3

Grisélidis 4

Grisélidis 4

Grisélidis 5

Grisélidis 5

Grisélidis 6

Grisélidis 6

Grisélidis 7

Grisélidis 7

Grisélidis 8

Grisélidis 8

Grisélidis 9

Grisélidis 9

Grisélidis 10

Grisélidis 10

Textes : Grisélidis Réal
Adaptation, mise en scène, scénographie : Nicolas Kerszenbaum
Musique : Erwann Guennec
Lumières et Régie Générale : Yannick Herbert
Costumes : William Geandarme
Avec Magali Montoya et Raphaël Mathon
Production : franchement, tu, avec l'aide à la diffusion d'Arcadi
Avec le soutien de Mains d'Oeuvres, de La Loge, du Collectif 12

Prostituée, artiste, révolutionnaire, Grisélidis Réal (1929 - 2005) est un OVNI littéraire. Ses écrits ouvrrent des espaces de liberté vertigineux : un havre unique, délié de la morale (ou plutôt attaché à sa propre morale, reconstruite à travers son expérience propre). Un havre où exister, travailler, aimer, dans sa singularité, sans devoir s'en excuser. Un espace où une dignité gagnée de haute lutte s'autorise à défier l'apitoiement bien-pensant. Réal occupe un terrain de lutte et de jouissance.

Le Respect... est une boîte à songes qui prolongerait l'expérience de Grisélidis : une aire rectangulaire et fermée, une bulle de résistance, englobant comédiens et spectateurs, mi-lupanar, mi-champ de bataille. C'est une grande lanterne magique qui redéploie l'histoire d'une vie, par hoquets, dans l'incarnation d'une écriture, étreignant plaisirs, colères et luttes.

Dans son voyage immobile et heurté, Grisélidis Réal invitait ses contemporains à refuser l'ordre établi : à définir son rapport personnel, libéré et jouisseur, à la morale, au plaisir et à l'ordre du monde. D'un zénith (le temps où les clients se bousculaient) à un crépuscule (l'époque de la maladie, du corps qui cède), Le Respect... offre à la geste réalienne une chambre d'écho, où résonne encore son chant, rugueux, drôle, intelligent, tissé de douceur et de colère. Infiniment humain.

 
 
 
© 2018 par franchement, tu
LLLM 13